Eglises du val de marne diocèse Paroisse sucy noiseau

Paroisse

de Sucy-Noiseau

Jusqu’à 70 fois 7 fois…

samedi 12 septembre

24ème dimanche ordinaire – Année A : 11 et 12 septembre 2020




Jusqu’à 70 fois 7 fois…




Dimanche dernier Jésus nous a montré comment veiller les uns sur les autres, en aidant sans juger celui qui fait fausse route.
Aujourd’hui Jésus Le Christ nous invite à pardonner. C’est difficile, très difficile. Il faut apprendre à pardonner, il faut aussi accepter de recevoir le pardon. ; Il nous donne d’autres conseils pour vivre en communauté comme des frères et soeurs : le pardon en illimité, jusqu’à 70 fois 7 fois (Matth. 18,22). Les forts en calcul mental ont vite compté... cela fait 490 fois. Et la 491ème fois, on n’est plus obligé alors ? Non ! Cela signifie que le pardon est inépuisable.
Il nous faut, en effet, pardonner comme Dieu nous a pardonné (Eph. 4, 32). Pardonne-t-il à moitié ? Certainement pas. Mais est-ce possible de tout pardonner? Jésus a l’air de dire qu’il y a une chose impardonnable : le blasphème contre l’Esprit. Comment comprendre alors tous les appels au pardon qu’il nous adresse souvent dans l’évangile ? Un jour, en réunion de préparation au baptême, nous échangions sur le Notre Père et une femme dit : « je suis prête à tout pardonner, sauf ……. ». Elle mettait une limite à son pardon et chacun la comprenait. Mais comment Jésus fait-il ? Sur la croix ne demande-t-il pas à son Père de leur pardonner parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font ? Ne nous a-t-il pas dit de pardonner 70 fois 7 fois , c’est-à-dire en permanence ?
Le pardon est difficile, la réconciliation encore plus. Pardonner, c’est un acte volontaire et libre que je fais pour arrêter une histoire. Quand nous sommes profondément blessés, nous avons tendance à attendre que l’autre vienne nous demander pardon. Par expérience, nous savons que le temps est parfois long ! A nous de sortir pour aller à la rencontre, d’arrêter les hostilités, les rancunes et les rancoeurs et de faire le premier pas en vivant le pardon à notre niveau. Oui, pardonner, c’est donner à l’autre une chance de vivre, c’est entrer dans la dynamique de la résurrection qui conduit à la vie éternelle...
Nous les chrétiens, à l’exemple du Christ nous devons être capables de tout pardonner, mais nous ne pouvons y arriver qu’avec la grâce de Dieu.

Pardonner c’est aimer.
P Boniface

image manquante