Eglises du val de marne diocèse Paroisse sucy noiseau

Paroisse

de Sucy-Noiseau

Marie, Mère des hommes

dimanche 26 mai

6ème dimanche de Pâques - Année C : 25 et 26 mai 2019




Marie, mère des hommes




Après avoir traité,
Marie, mère de Jésus,
Marie, mère de Dieu et
Marie, mère de l’Eglise
,
aujourd’hui c’est Marie, mère des hommes.

Sur la croix, le regard de Jésus descend sur Marie : « Femme, lui dit-Il, voilà votre fils. » Et à Jean : « Voici votre mère ».
Le Sauveur, en disant cela, ne parlait point au disciple seul, mais au monde entier. Dans la personne de Jean, Il léguait à sa Mère le genre humain. N’est-ce pas une attention délicate que de nous donner une mère, Sa propre Mère ?
Ne pouvons-nous pas dire que c’est là un don de son Coeur, le testament de sa Tendresse, coeur d’où ont coulé l’eau et le sang?
Dans ces deux mystères que nous méditons au chapelet : « l’incarnation et la crucifixion », le Fils de Dieu s’est fait homme et tout le genre humain : hommes et femmes sont également « unis à la divinité de celui qui a pris notre humanité ». Marie devient Mère des hommes, de la même façon qu’Elle est Mère de Dieu. Le Credo nous dit que le Fils éternel « a pris chair de la Vierge Marie ».
Marie est notre mère. Le Concile précise : « Elle engendre son Fils dont Dieu a fait le premier-né parmi beaucoup de frères (Rm 8,29), c’est-à-dire parmi les croyants, à la naissance et à ’éducation desquels elle apporte la coopération de son amour maternel » (Lumen Gentium, 63). Marie, Mère du Christ, est donc aussi Mère des hommes : non en un sens métaphorique ou moral, mais réellement, en esprit et en vérité : en engendrant Jésus, en l’offrant au Père à la Croix, elle coopérait activement à notre naissance à la vie du Christ.
Chers paroissiens, nous terminons le mois de Mai, mois de Marie, allons à Elle quand nous sommes tristes pour lui dire « Mère, soutenez-moi ! » Allons à Elle quand nous sommes joyeux pour lui dire : « Mère, comme vous avez bien arrangé toutes choses. »
Allons à Elle, en ce temps où la Passion plus que la Résurrection semble guider l’Eglise, Marie brille comme un signe d’espérance assurée et se tient auprès de chacun de nous comme une Mère : « Voici ta Mère » (Jn 19, 27).
P Boniface

image manquante