Eglises du val de marne diocèse Paroisse sucy noiseau

Paroisse

de Sucy-Noiseau

Sacrement des malades / Service Évangélique des Malades


Service Évangélique des Malades



Le Service évangélique des malades (SEM) est un service paroissial pour l’accompagnement des malades à domicile ainsi que des personnes âgées et isolées. C’est un service d’accueil, d’écoute, de soutien. Si les personnes malades ou isolées le souhaitent elles peuvent être accompagnées dans la prière et recevoir la communion.
Le SEM est sous la responsabilité du curé de la paroisse et il est en lien avec les équipes qui visitent les personnes âgées ou malades, dans les hôpitaux et les maisons de retraite.
A Sucy plusieurs équipes assurent des visites dans les maisons de retraite. Une messe y est proposée une fois par mois.
Accompagner le prêtre qui célèbre et prier avec les résidants
apportent chaleur et réconfort à nos aînés, nous formons ainsi l’Eglise.
Des journées de formation, et de retraite sont proposées chaque année par le service diocésain du SEM.
Vous connaissez des personnes qui désirent avoir des visites pour prier et se confier au Seigneur, recevoir la communion…Faites le savoir à l’accueil du centre paroissial .
Vous disposez d’un peu de temps et vous vous sentez appelé à ce service…
Ne restez pas isolé, donnez vos coordonnées à ce même accueil.
Soyez le visage du Seigneur, attentif à ses frères…

L’ONCTION DES MALADES


Il faut parfois être malade pour prendre conscience que tous, nous avons besoin de Dieu –que nous soyons malades ou non d’ailleurs ! Nous n’avons de vie qu’en Lui. C’est pourquoi les malades et les pécheurs ont un instinct particulier pour l’essentiel. Déjà dans le Nouveau Testament, ce sont justement les malades qui cherchent à s’approcher de Jésus : « ils essayaient de le toucher, parce qu’un force sortait de Lui et les guérissait tous. » (Luc 6, 19)
On peut recevoir l’onction des malades plusieurs fois dans sa vie. Il arrive même à des jeunes de demander à recevoir le sacrement de l’onction des malades, si, par exemple, ils sont sur le point de subir une opération grave.
Le rite essentiel consiste dans l’onction d’huile bénite faite sur le front et les mains du malade. Seuls les évêques et les prêtres sont les ministres de ce sacrement : le Christ agit par eux, en vertu de leur consécration. (Catéchisme de l’Eglise Catholique, 1502-1530)
Beaucoup de malades ont peur de ce sacrement et le repoussent jusqu’au dernier moment, parce qu’ils pensent que c’est une sentence de mort. C’est exactement le contraire : l’onction des malades est comme une assurance de vie. Tout chrétien accompagnant un malade devrait lui ôter tout sentiment de fausse peur. La plupart des malades en danger grave ont l’intuition à ce moment précis qu’il n’y a rien de plus important de que se configurer immédiatement et inconditionnellement à Celui qui a vaincu la mort, et qui est la vie : Jésus, notre Sauveur. (Youcat)
Vous connaissez des personnes (ou vous-même) qui désirent recevoir le sacrement des malades… Faites le savoir à l’accueil du centre paroissial , un prêtre prendra contact avec vous pour organiser la célébration du sacrement chez la personne malade ou en paroisse…